LA SPORTIVE DU JOUR: BARBARA VIVIER

Elle n’est pas du genre à rouler les mécaniques. Discrète, presque secrète, dans un milieu familial où le sport n’est pas considéré comme « utile », elle défie le précepte en se payant, grâce aux économies de son labeur d’étudiante, le vélo qui lui permettra d’aller à l’école de son Allemagne natale. Joindre l’utile à l’agréable, il n’en fallait pas moins pour que, piquée au vif, la bicyclette prenne le pas sur le piano et la lecture. Une amie l’amène au triathlon et c’est la révélation; non seulement ce sport la séduit, mais pour son premier tri, un M, elle monte sur la plus haute marche du podium! La gloire à 20 ans lui fait pousser des ailes et elle intègre le club de Wiesbaden où les entraînements comme les compétitions se déroulaient à la dure, en maillot de bain. On imagine que les spectateurs devaient être nombreux autour du parc à vélo lors des changements… Mais des 3 disciplines, c’est le vélo qu’elle préfère et elle rejoint le club qui lui permettra de progresser très vite et d’être sélectionnée en équipe d’Allemagne pendant un an. Malgré ça, elle quitte le sport de haut niveau, où les lourdes contraintes et l’ambiance parfois hostile n’ont d’égal que la jalousie qu’elle suscite eu égard à ses très bons résultats sur toutes sortes de courses. En 1994, le programme Erasmus l’envoie en France et Chamalières l’accueille au sein de son club de vélo. Elle reprend goût à la compétition et malgré son nouveau statut de maman et de sociétaire de Clermont Tri, elle se lance sur le M, sa distance de prédilection, du Lac Chambon en 1998 et… le gagne. C’est à Mauriac, seul club à soutenir une équipe féminine, qu’elle reprend le cyclisme en intégrant l’Equipe d’Auvergne et multiplie les victoires, championne du Cantal, d’Auvergne, Trophée d’Or à Saint Amand Montrond, confrontée parfois aux plus grandes, Jeannie Longo par exemple. La course à pied l’attire également et licenciée à Romagnat, elle s’engage sur des cross, 10 km (où elle excellera avec des temps de l’ordre de 37:40) et semi-marathon. Son premier et seul marathon, disputé en Allemagne, s’achèvera pour elle dans la douleur, ne la décidant pas à réitérer cette distance. Mais au vue d’un tel palmarès, qui pourrait lui en vouloir? 2009 (arrivée à Puissance 3) et 2010 sont des années prolifiques en courses de montagne aux dénivelés vertigineux consacrées par un titre de Championne de France Vétéran. Parallèlement, on ne compte plus ses podiums en triathlon S et M. En 2013, le Half de Vichy, bouclé en 05:10′ sera un très bon souvenir puisque la ville d’eau reverra sa blonde crinière le long des berges de l’Allier en 2015. Elle aime aussi le triathlon par équipe, la complémentarité des rôles, l’entraide et l’encouragement sont pour elle une récompense précieuse et BF5 en poche, elle s’investit au club dans l’encadrement des jeunes recrues et dans la transmission bienveillante de son savoir et expérience des plus demandeurs. Membre d’une association féminine d’Issoire, les ELLES du vélo, Barbara continue d’entretenir une forme physique et mentale qui rime pour elle avec joie de vivre et amitié.

Jérôme

Le goût de l’effort

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close