L’ARBITRE

Le néophyte est souvent surpris d’apprendre qu’il existe un arbitrage en triathlon. Sport individuel par excellence, bien que décliné quelquefois par équipe ou en relais, il demande néanmoins une attitude responsable, une discipline et un respect de ce qui nous entoure.

L’arbitre est là pour veiller à la bonne application de ces principes. Il doit contrôler par exemple à l’entrée du parc à vélo que les embouts de guidons soient bien présents; en cas de chute, ils peuvent pour le triathlète lui-même ou toute autre personne, concurrent, spectateur ou bénévole se transformer en « emporte-pièce » et occasionner de graves blessures. Si la route est fermée à la circulation et que le « drafting » est autorisé, seuls les prolongateurs ne dépassant pas le niveau des cocottes de freins seront permis. Il n’est pas rare de voir des concurrents démonter leurs aérobares en quatrième vitesse pour pouvoir s’installer à leur emplacement ! Le triathlète doit montrer son dossard fixé par trois points d’attache sur le vêtement qui lui servira pour son épreuve ou sa ceinture porte-dossard, accessoire bien pratique pour les deux disciplines de notre sport. Il doit se présenter casque attaché, jugulaire ajustée et ne le retirera qu’une fois son vélo suspendu. Dans le parc à vélo, l’arbitre contrôlera que chaque vélo est bien positionné, qu’aucun matériel de toute sorte ne dépasse le niveau de la roue avant et qu’aucun sac volumineux n’encombre les emplacements. Une bagagerie est la plupart du temps à disposition.

Lors du départ, il faut s’assurer que tout le monde s’élance en même temps, sauf bien sûr en cas de Rolling Start. Un arbitre se tient sur l’eau et sur le parcours pour contrôler que personne ne le « coupe ».

Sur la partie vélo, l’arbitre est maintenant en moto et vérifie que chaque concurrent respecte les distances autorisées de son épreuve. La chasse au drafting est ouverte et les négociations sont parfois tendues… Ligne de monte et de descente sont aussi à respecter.

Sur la partie CAP, l’arbitre est cette fois à vélo et s’assure que personne ne court à côté de l’athlète et qu’il respecte bien le parcours ou nombre de tours. Enfin, une attitude écologique sera observée et aucun jet de déchets hors zone de propreté ne pourrait être toléré. Il faut savoir qu’un concurrent peut être sanctionné jusqu’à la remise des prix.

Voilà un aperçu des fautes les plus fréquentes que nous sommes amenés à relever. En général, toutes ces règles n’ont été établies que dans le but de donner à tous les mêmes chances, d’éduquer chaque athlète dans le respect de l’autre et de lui-même et ceci dans un maximum de sécurité.

Chaque club doit, sous peine d’amende, se doter d’arbitres en fonction du nombre de ses adhérents.

Puissance 3 a le plaisir de compter sur Richard PERRET, Jean-René DEPARTOUT et Jérôme REIGNAT pour assurer ces missions.

Jérôme

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close